Un constat

Toute conquête de l’identité passe par la mémoire et la culture. Haïti compte environ 9 millions d’habitants dont près d’un tiers vivent à l’étranger. Le mouvement d’émigration de la population haïtienne, commencé dans les années 1960 s’est perpétué jusqu’à nos jours sans interruption. Les Haïtiens en s’intégrant à leur nouvel environnement social et culturel, ne sont pas toujours parvenus à préserver leur propre culture ni à la transmettre à leurs enfants. Aujourd’hui, nous sommes à la quatrième génération d’Haïtiens et de personnes d’origine haïtienne nés et/ou vivant hors du pays. La chaîne de la mémoire risque de se rompre. Le séisme qui a frappé le pays au mois de janvier 2010 est venu agraver la situation.

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à naviguer sur le site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.